Rechercher
  • Merdado

Les idées emmêlées



Je vous ai déjà fait part de mes désillusions du post-confinement.

Mais ces derniers temps s’y ajoute un phénomène nouveau : la fonte de mes neurones, ou plus exactement, une certaine confusion permanente dans mon cerveau, non spécifiquement liée à une surconsommation d’alcool (je n’y suis pas encore), provoquant incidents (non graves pour le moment) et loupés. Comme ce rendez-vous médical pris de longue date, que j’ai totalement oublié. Ou cet ami qui m’a attendu au café un matin pluvieux, tentant vainement de me joindre, j’avais oublié de rallumer mon téléphone.

C’est aussi ce phénomène de « fuite de neurones » qui m’empêche d’écrire plus souvent que je ne le faisais. Mes idées s’emmêlent et une fois devant mon ordinateur, rien ne sort.

Alors je procrastine. Je me lance dans mille tâches sans grand intérêt, je me perds dans des projets hasardeux, je cogite, sans jamais trouver l’issue. Une machine à laver lancée me redonne le sourire : c’est une tâche utile. Faire les courses pour la maison aussi : je remplis le frigo et c’est tangible.

J’ai renoué avec mon habitude de constituer des paniers sur divers sites internet. Au moment de cliquer sur payer, je passe à autre chose.

La fin de l’année scolaire est difficile aussi :

- entrée au collège en septembre pour le plus jeune avec une question existentielle : public ou privé (question non résolue à ce jour)

- pas de bac pour n°1, une première historique et beaucoup de questions sur les notes qui lui seront attribuées et ce qu’elle fera l’année prochaine,

- des vacances pas vraiment organisées, sauf pour n°2 qui, à son habitude, vadrouille de copines en copines, heureuses propriétaires de résidences secondaires,

- une lassitude générale, je trouve,

- porter ou pas un masque, un sentiment d’entre deux dans lequel on ne sait plus trop quoi faire,

- un mois de juin/juillet étranges : fêtes de fin d’année annulées, pots de départ en petits comités et masqués, colos divisées en deux…

- une incertitude sur la rentrée avec des optimistes (mais si tu verras tout ira bien) et des pessimistes (moi je pars habiter à la campagne, de toutes façons on va être reconfinés),

- des projets de voyages lointains reportés, projets qui s’éloignent de plus en plus,

- des séparations en pagaille autour de moi, après un confinement fatal pour les illusions de certain(e)s,

- un nouveau gouvernement totalement inconsistant (même si à vrai dire je m’en fiche un peu)

Bref, vous l’avez compris, je n’ai pas le cœur à la fête.

Une bonne nouvelle dans ce marasme : un ami s’est procuré pour moi le robot Monsieur Cuisine Connect de chez Lidl. Il me le livre jeudi. Moi qui déteste cuisiner, je vois de nouvelles perspectives s’ouvrir à moi.

On en est là….


38 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

#Ukraine