Rechercher
  • Merdado

A mes copines


Ce post est dédicacé à mes copines, à mes chères amies, à toutes celles qui m’ont permis de garder la tête hors de l’eau et qui continuent d’ailleurs car ce n’est pas fini...

Ce soir à l’heure du couvre-feu l’un de mes copines (et fidèle lectrice) est passée sous mes fenêtres

Elle m’a appelée.

"T’es là" m’a t-elle demandé ? "Où veux-tu que je sois ?" lui ai-je répondu

Une conversation un peu surréaliste s’en est ensuivie.

Alors que j’avais enfourné un semblant de dîner (j’avoue après un sursaut d’efforts en cuisine j’ai totalement lâché l’affaire) j’ai discuté avec elle par la fenêtre (mais au téléphone) comme au bon vieux temps, le temps où on pouvait papoter en se voyant en vrai.

De toutes façons il n’y avait personne dans la rue (à part n°2 qui est rentrée pile poil a 20h).

Bref revenons a ma conversation.

A un moment je lui demande des nouvelles de son chéri.

Elle me répond on s’est engueulés tu peux pas t’imaginer …

Je rigole.

C’est mon quotidien.

Avec Perdado. Et le quotidien de pas mal de mes amies.

Elle me dit heureusement qu’il y a les copines

Sans elles je suis morte

Ca a fait tilt .

Vous ai-je déjà dit que mes copines m’ont sauvée du suicide une tonne de fois ? Qu’elles m’ont sans doute aussi permis d’échapper à l’alcoolisme ? Que grâce à elles j’ai survécu et je survis au quotidien ? Que leur humour leur bon sens leurs conseils bienveillants valent bien mieux qu’une psychothérapie?

Mes amies sont mes bouées de sauvetage

A l’époque où il était encore possible de sortir boire un coup ou dîner, quel bonheur de refaire le monde en nous lâchant (parfois énormément, trop ? Non jamais trop... )

Aujourd’hui nous en sommes réduites aux coups de fils, sms et Whatsapp non-stop. Parfois, à une rencontre furtive autour du pâté de maison pour celles qui vivent pas loin de chez moi.

Je n’ai certes pas renoncé aux balades du samedi matin avec mon amie C avec qui j’en profite pour griller une petite clope hebdomadaire qui a le goût et la saveur de l’interdit. Je n’ai pas renoncé non plus aux projets de nous retrouver un jour meilleur au bord de la mer ou ailleurs, toutes ensemble enfin réunies.

Je n’ai pas renoncé à fêter mon anniversaire aux beaux jours pour présenter les nouvelles aux anciennes et vice versa.

Car oui j’ai même réussi à me faire de nouvelles copines pendant cette sale période et ça c’est la meilleure nouvelle de l’année quand même.

À mes ados je vous dis vous n’êtes pas les seules à vivre par et pour vos copines. Même les vieilles comme moi ont besoin de leurs copines.

Je vous souhaite d’avoir des amies aussi drôles, fidèles, solides, bienveillantes et présentes que les miennes toute votre vie.

Merci mes amies (et à celles qui ne me lisent pas merci de vous abonner à mon blog, il est temps m.... !)

Joyeux Noël quand même.


73 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

#Ukraine