Rechercher

A toutes les femmes ...

Il y a celle qui a récuré sa maison à la brosse à dents

Il y a celle qui a fait des gâteaux tous les jours et du pain.

Il y a celle dont les piles du pèse personne ont lâché et qui ne les a pas remplacées.

Il y a celle qui a commandé sur tous les sites de livraison pour ne plus sortir. Et qui se retrouve avec 5 boites d’œufs du coup.

Il y a celle qui stocke des masques en tissus, en papier, et qui en fabrique aussi chez elle. Elle en a 135.

Il y a celle qui hurle et dont les voisins tapent à la porte pour lui demander de la mettre en veilleuse.

Il y a celle qui fume en douce quand elle sort, alors qu’elle avait arrêté il y a 10 ans.

Il y a celle qui ne peut plus voir son amant et qui ne supporte plus son mari.

Il y a celle qui n’a plus la force de jouer aux kapla avec ses enfants.

Il y a celle dont le mari est violent et qui a peur.

Il y a celle qui trouve dans la chambre de son ado, après un grand rangement, une bouteille d’alcool. Et des cigarettes.

Il y a celle qui s’enferme dans les toilettes, seul endroit intime, pour parler avec les copines. Mais la 4g ne passe pas.

Il y a celle qui se relève la nuit pour boire un coup.

Il y a celle qui voudrait se déconfiner seule mais qui va se retrouver avec autant d’enfants qu’avant. Et le boulot à faire en plus.

Il y a celle qui n’a plus rien à se mettre. Elle a laissé tous ses vêtements d’été chez elle. Et elle n’est plus chez elle.

Il y a celle qui s’est rendu compte que ses enfants étaient vraiment des monstres.

Il y a celle qui s’est inscrite sur un site de rencontres. Mais qui vraisemblablement ne fera pas de rencontres avant longtemps.

Il y a celle qui a essayé de se couper les cheveux toute seule et qui attend avec impatience un rendez-vous chez le coiffeur. Et qui sort avec un foulard sur la tête.

Il y a celle qui n’ose plus se regarder dans la glace. Depuis que sa fille l’a traitée de « sale vieille ».

Il y a celle dont les neurones ont fondu, à force de ne lire que des recettes de cuisine.

Il y a celle qui n’a plus de wifi. En voulant le supprimer pour les ados, elle a tout désinstallé. Et le service clients ne répond plus.

Il y a celle qui est tombée amoureuse du voisin en applaudissant tous les soirs. Malchance, il est manifestement marié. On verra bien.

Il y a celle qui a vidé la cave. Y compris les bouteilles prévues pour les 50 ans de son mari. Qui ne s’est pour le moment aperçu de rien.

Il y a celle qui fait de la gym tous les matins. Et s’est déplacée quelque chose en voulant faire la posture sur la tête. Et qui ne peut plus bouger du tout.

Il y a celle qui ne peut plus supporter les groupes whatsapp qui fleurissent tous les jours sur son téléphone. Et qui passe pour une misanthrope. Alors qu’elle veut juste bosser. Ou être tranquille.

Et puis il y a toutes les autres.

Celles qui rêvent encore, celles qui sont heureuses ou malheureuses, celles qui ont peur de l’avenir. Celles qui rêvent de voir la mer. Celles qui ont décidé de changer de vie. Je pense à vous toutes.




49 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

#Ukraine