Rechercher
  • Merdado

Burn out J+1

Une amie bien intentionnée m’a appelée après avoir lu mon post sur le « burn out ».

Elle était inquiète.

Je tiens donc à rassurer tout le monde : je vais bien. Enfin, pas trop mal compte tenu des circonstances.

Je ne me suis pas jetée dans la Seine.

Je suis bien rentrée chez moi, finalement.

Je n’ai à priori pas attrapé le Covid (les seuls êtres humains que j’ai croisés étant des canards et des cygnes, que j’ai tenus à distance règlementaire).

Quand je suis rentrée à la maison, le lave-vaisselle avait été vidé, les poubelles descendues et quelqu’un s’était enfin décidé à passer l’aspirateur.

Moralité : je devrais partir plus souvent. Et plus longtemps surtout.

Ma bienveillante amie m’a demandé comment je faisais pour me calmer (comme les sorties sont quand même limitées…)

Bonne question. Alors bien sûr il y a le ménage, et toutes ces tâches qui en sont le corollaire. Mais comme vous avez pu le lire, je crois avoir atteint la limite de leur effet bénéfique.

Alors, vous allez rire, sans doute, mais ce qui m’apaise, c’est de regarder Marie Kondo plier son linge… oui je sais, c’est bizarre. Mais essayez, vous allez voir. Cela a sur le moi le même effet que de visionner des recettes en vidéo (en accéléré). Je pense que je dois faire un transfert… Les psys auraient sans doute beaucoup de choses à en dire.

Mais on ne va pas les consulter. Pas tout de suite.

Je continue à confiner les chocolats, je change régulièrement de cachette, cela me donne un sentiment illusoire de pouvoir...

Sachez que j’expérimente dès ce matin un début de grève : je ne vide plus les poubelles. Ca sent déjà un peu mauvais dans la cuisine d’ailleurs. Mais advienne que pourra.

En attendant, je vais me refaire un épisode de la magie du rangement. Entre deux lessives.



131 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

#Ukraine